Accord nocturne

Rumeurs de l’indicible 
sur nos joues brûlantes
lèvres tendues
sourires échappés au jour.  

Ténèbres et brillances 
les mains appellent trois étoiles
elles glissent longtemps
rejoignent nos ombres heureuses. 

Messe murmurante
échos fugaces des lucioles
les lumières dansent 
nos corps répètent des gestes anciens
dont la nuit partage les souvenirs. 

Au centre de l’amour
une rosace fond sous nos pas 
à la chaleur d’un culte restauré 
pour soulever nos cœurs
chérir nos amitiés. 

Et rire, de tous
ceux qui se défendent
contre la douceur de nos mains. 

 

Alizée Goulet

Alizée Goulet est présentement étudiante au doctorat en études littéraires à l’UQÀM. Elle écrit des nouvelles et de la poésie dans plusieurs revues de création littéraire québécoises telles que Moebius, NYX, Le Pied, Saturne, l’Artichaut et Lieu Commun. En juin 2019 est paru Nous habitons l’inquiétude chez l’Instant Même, un recueil de nouvelles collectif auquel elle a contribué avec le texte «Derrière l’aquarium». Finalement, son poème Écologie de l’espérance sera publié dans le recueil collectif Poético-politique de l’Esprit Libre en mars 2020.