8

Factures

Direction littéraire: Julie Roy
Direction artistique:
Élise Warren
Secrétaire d'édition: Annarella Frozzini Graziani
Édition: Hélène Laforest & Julie Roy
Comité lecture: Rosy L. Daneault, Annarella Frozzini Graziani, Hélène Laforest, Vincent Racine, Karolann St-Amand, Nathalie Slupik
Révision: Hélène Laforest & Julie Roy

Lettres bleues ou noires sur papier thermique ou papier carbone, les reçus sont déchirés, pliés, jetés. Parfois, ils traînent dans le portefeuille ou le sac à main beaucoup trop longtemps, ils s’effacent, se froissent, perdent leur sens. D’autres fois, ils surprennent, ils deviennent preuves, ils s’empilent, ils incarnent ce qu’on essaie d’oublier. Les factures sont le produit de notre société capitaliste, et il n’y a rien là de poétique, a priori. Mais si nous les reprenions? Et si les listes d’épiceries devenaient de l’art? Et si, sur ces bouts de papier qu’on délaisse si rapidement, on trouvait des vers qui renverseraient notre mode de consommation? Et si cela devenait une question de sensibilité? Porterait-on attention à ces déchets que nous avons si hâte d’envoyer aux oubliettes?

Les auteur·trice·s partagent, dans ce huitième numéro numérique, les micro-poèmes qui peuplent l'imaginaire des Factures. C'est à lire et à relire, à oublier, à retrouver, comme ces petits bouts de papier qui réapparaissent toujours lorsqu'on s'y attend le moins.
Veuillez tourner votre téléphone en mode portrait pour avoir accès aux poèmes.
barbara albeck

Montpellier 23/03/21 // Carrefour

tu vas payer
            il m'a écrit
            noir sur blanc
            sur un tout petit papier
            et j'ai dû déchiffrer

tu vas payer de m'avoir acheté
avec tes billets doux et ton argent massif
à chaque doigt
qui finalement ne valaient rien

tu vas payer
car au carrefour de notre histoire
ta faillite est le seul prix
que je puisse encore gagner

// servi par Victor
hôte de caisse //

rachel henrie

dans tes poches  

il n’y avait pas grand-chose:

une

liste d’épicerie
calligraphiée en majuscules

un

portefeuille de cuir

un

paquet de cigarettes

une

poignée de bran de scie

une

esquisse d’armoire
dessinée au dos d’un papier usé

il y avait aussi :

un

caillou du bord du fleuve

sept

bouchons de bière

un

éclat de porcelaine
souvenir de cette visite
chez ta mère

puis:

un

poème sur le ciel  
rédigé sur une facture
de fleuriste

lauren k. l.

REMBOURSEMENT

1 LOT DE PAPIER BLANC

4.40

1 COLLE PAPIER PEINT RECTIFIANT

4.90

1 SEAU À PEINTURE 7 LITRES

3.20

1 PAQUET DE PINCEAUX PLATS LIBRE ARBITRE

3.00

1 PEINTURE MAT NOIR IMMUABLE

1.90

1 SAC DE CAISSE RÉUTILISABLE

0.09

Total

17.49

Le matériel préparé, iels se déploient dans la nuit pour partager les fruits de leur labeur, rageur·euse·s et plein·e·s d'ardeur, collent méthodiquement sur les murs leur message à l’encre noire:  

AGRESSEURS, À VOTRE TOUR D’AVOIR PEUR.

Fleuriste de Saturne
No de facture : 08-0933451 // Février 2022

Item
Un bouquet de roses bleues......................................27,24$
Un recueil de micro-poésie.......................................12,99$
virginie beauregard d.

la nuit s'étire comme une ouvrière fatiguée
je m'allonge
sur les retards de la noirceur  

qui redonnent
aux choses
l'idée du sombre  

mes yeux piquent
en parfaite harmonie
avec l'irritation du monde  

je prévois un mauvais usage des étoiles
jusqu'à la fin
de l'été  

TVS/TVQ.......................................................................................6,04$
Total : 46,27$

Aucun remboursement accepté.
mathilde senécal

100% de rabais
sur ma conscience  

11h11           est un mensonge
Je suis un
objet perdu  

Je me suis oubliée
dans tes tiroirs  

Tu as jusqu’au mois de mai
pour me retourner  

Déchiffrer
mon corps papier-mâché  

La preuve d’une vie  
dont j’ai payé le prix

margaux radepont

DETTES ÉMOTIONNELLES


27/02 — n’avoir pas dit que je n’entendais rien dans ce bar bondé
par peur de paraître idiote    

 
+ 3

22/03 — répondre « juste un peu » quand tu demandes si tu m’as manqué

+ 25

12/04 — ne pas envoyer ce message « j’ai envie de toi »        

+ 35

13/04 — dévorer ton visage mais te vénérer en silence    

+ 45

25/05 — te laisser partir

+ 50

TOTAL (en regrets)    

= 158

sophie fontaine

LA CITÉ AUX DEMI-MESURES

Contre l'inaction face à l'itinérance

56,34$ (taxes incluses)

Condominiums érigés

25.6 milliards

Chats errants avec collier

Gratuit

Budget du SPVM 2020

665,3 milliards

Vedettes québécoises au chômage

3 dénonciations sur 1000 déposées

La Ville de Montréal vous remercie pour votre fidélité. Elle s’engage à demeurer la métropole québécoise la plus amalgamée du marché! N’oubliez pas que nous fermons tous les soirs à 20 h.

aline padiou

Maison Sapinière — Quintette à cordes
Tél. : 7 croches 2 noires
Caisse Wolfgang Amadeus
4e jour d'été Vivaldi 30e mesure

Lutherie

Vernissage violon martin-pêcheur

canne

Archet Pernambouc

moulinet

Remêchage crins d'étalon

fil de pêche

Corde mi en or

hameçon

Sourdine James Bond 007

asticot


Total

1 truite Schubert


Sur présentation ticket — 20% sur les partitions à la librairie musicale Le Lac des cygnes


Livraison de la truite au kiosque Mozart

ketzali yulmuk-bray

Deuil à bas prix

Lundi matin, courbée sur la perte
Aucun visage ne m’émeut
Ni dans la rue ni dans le métro
J’ai l’euphémisme facile
Le corps dans le fiel
3.50$ et déjà un trajet de plus qui
M’enlève à toi.

mathilde contant-joannin

montréal, le 07 février 2021

reçu détaillé des rencontres de psychothérapie de l’ensemble du suivi psychologique pour la période du 01 janvier au 31 décembre 2020 de mme mathilde contant-joannin  

1. 2020-01-13
2. 2020-01-15
3. 2020-01-20
4. 2020-01-27
5. 2020-02-03
6. 2020-02-10
7. 2020-02-17
…….
33. 2020-12-14 

NB. le tarif était de 110$/la rencontre. 
le total déboursé pour  l’année 2020 est donc:  3630$ 
patrick boucher,  psychologue 
numéro de permis o.p.q:  08639-99

félix légaré

toutes mes plaies ne se lèchent pas

c’est une musique un besoin de vie
autour des jambes une lumière se détache
la même pesanteur que demain

je recommence à boire sur un vœu d’années
qu’on m’a prêtées la bouche encore sèche
d’avoir éteint l’insistance des carambolages

la pauvreté dans mes gants mes plats mes yeux même
mes larmes dorment à l’extérieur pour ne plus manger froid
car tout amour plié ainsi
est imposable